Irène Némirovsky, « Il me semble parfois que je suis étrangère »

Olivier Philiponnat, commissaire de l’exposition consacrée à Irène Némirovsky au Mémorial de la Shoah dresse le portrait de cette femme écrivain, au delà du succès posthume de son dernier roman Suite française.
L’émission s’interroge sur les multiples identités d’Irène Némirovsky, russe, juive, française, apatride. Son oeuvre et son destin témoignent, comme peu d’autres,  du désarroi croissant des Juifs et des étrangers dans la France des années 1930.

Emission animée par Perrine Kervran.
Albert Harlingue, 1938
Irène Némirovsky, par Albert Harlingue, 1938, collection IMEC

L’exposition au Mémorial de la Shoah présente la vie et  l’oeuvre d’Irène Némirovsky dans toute sa complexité et révèle son travail acharné jusqu’aux derniers jours de sa vie, à travers un grand nombre d’archives originales jamais présentées au public : l’enregistrement de la voix d’Irène Némirovsky, ses premiers poèmes russes et premiers textes en français, son journal d’écrivain sous l’Occupation, les manuscrits de David Golder et de Suite française

- Voir le site de l’exposition.

- Plus d’information sur le site du Mémorial de la Shoah.

Advertisements