Vienne avant la nuit

Emission du 15 octobre 2017: Robert Bober, réalisateur, nous parle de son dernier film, Vienne avant la nuit.

Dans ce documentaire à la première personne, Robert Bober va à la rencontre de son arrière grand père Wolf Leib Frankel, de la Pologne à Ellis Island, puis à Vienne où il termina sa vie. Il tente de raconter son histoire, de le saisir, en partant de quelques traces: la photographie d’un juif pieux à la barbe blanche devant un livre sacré, et deux chandeliers fabriqués de sa main. Armé de ces lueurs fragiles, il se rend en train à Vienne, à la recherche du passé. Pour s’éclairer, il convoque les films de Max Ophuls, les textes d’Arthur Schnitzler, de Joseph Roth, de Stephan Zweig, et fait surgir un monde disparu. Ce monde, c’est celui de Vienne avant le crépuscule, mais surtout celui de ses Juifs venus de toute l’Europe qui firent de cette ville ce qu’elle était, avant que la nuit nazie ne tombe sur elle.

En savoir plus

Publicités