Les garçons de Rollin: un lycée sous l’Occupation

Cette semaine, nous recevons Claude Ventura, réalisateur du film Les garçons de Rollin, réalisé avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Ce film retrace les destinées d’élèves du lycée parisien Rollin (aujourd’hui Jacques Decours) pendant l’Occupation. Sur les photos de classe, on voit de très jeunes gens, presque des enfants. Certains sont déjà résistants et héroïques. D’autres ont pris les chemins de la collaboration, de la milice ou même de la Waffen-SS. D’autres encore, juifs, seront victimes de la répression orchestrée par Vichy, des rafles et des déportations.

Les Garçons de Rollin dresse le portrait d’une génération qui se dessine entre les lignes laissées vides des cahiers adolescents, les carnets de notes, le regard de ces jeunes gens sur les photos de classe ou sur les photos anthropométriques en noir et blanc retrouvées à la Préfecture de Police. Une réflexion sur la place de l’individu dans l’Histoire.

Ce film est écrit et réalisé par Claude Ventura.

Documentaire, France, 85 min, Flach Film, 2013, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Avant-premières

– Mercredi 1er octobre 2014, 20h

Gaumont Opéra Capucines
2 bd des Capucines
75009 Paris

Réservation au 01 56 69 39 39
ou par email à helena@flachfilm.com

– Jeudi 2 octobre 2014, 19h30

Musée d’art et d’histoire du judaïsme
71 Rue du Temple
75003 Paris

Réservation obligatoire au 01 53 01 86 48
ou par email à reservations@mahj.org

Diffusion

Vendredi 3 octobre 2014 à 23h10 sur France 3

Les Garçons de Rollin a été distingué par une mention du jury du prix du documentaire historique des Rendez-vous de l’Histoire.

Publicités

Bon papa, un film de Leïla Ferault

A l’occasion du cycle de films « Mémoires Familiales » au Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Mémoires Vives reçoit Leïla Ferault, réalisatrice du film Bon Papa projeté lundi 7 février à 18h.

Emission animée  par Perrine Kervran.
Leïla Ferault, fille de survivants de la Shoah du côté de sa mère, s’est plongée pour ce film à la recherche du passé obscur de son grand-père paternel, ce Bon-Papa engagé auprès du service d’Ordre légionnaire, symbole de la France vichyste de la Révolution Nationale.
Cette traversée se heurte au silence et à l’évitement de la petite à la grande histoire pour enfin faire advenir la parole.

Du dim. 6 au mar. 8 fév. 2011 – MAHJ, Paris – Le MAHJ propose un cycle de douze films, majoritairement documentaires, explorant le parcours d’histoires familiales, souvent à traversées par la Shoah, la souffrance et la perte, mais aussi par l’humour et l’optimisme. Trois de ces films ont été soutenus par la Fondation.

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
71, rue du Temple
75003 Paris

Télécharger le programme (pdf)