Mémoire d’Abba Kovner

Emission du 10 décembre 2017: notre invitée est Alexandra Laignel Lavastine, philosophe et historienne, qui a traduit le livre de Dina Porat, Le juif qui savait, la figure légendaire d’Abba Kovner, paru aux éditions le Bord de l’eau avec le soutien de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Pour en savoir plus

Dina Porat et Alexandra Laignel Lavastine seront présente le 21 janvier prochain à 14H30 pour une rencontre au Mémorial de la Shoah

Abba Kovner

Publicités

Les archives familiales

Emission du 3 décembre 2017, avec Magali Magne, documentaliste au Forum des Images et réalisatrice du documentaire Journal filmé d’un exil, diffusé dimanche 3 décembre sur la chaîne Toute l’Histoire.

 

En savoir plus

 

a40767_3c900071c9bc432ea13dcddd59f43505~mv2

Photo: Lola Bernas, mère de Harry, et femme du cinéaste amateur Robert Bernas

Mémoires d’un immeuble à Paris

Emission du 5 novembre 2017. Notre invitée est Ruth Zylberman, réalisatrice, qui signe un très beau film, les enfants du 209 rue St Maur, Paris Xème, qui sera projeté en avant-première le 9 novembre 2017 à 19h30 au Mémorial de la Shoah à Paris.

Dans ce documentaire, Ruth Zylberman pousse la porte cochère d’un immeuble : une cour, le carré de bâtiments qui  l’encercle, des escaliers, des portes. L’enquête commence. Qui a pour ambition de nous raconter une partie de l’histoire du 209 rue Saint-Maur, de ses locataires – se concentrant sur la guerre mondiale, au début de laquelle une centaine de juifs, français ou étrangers étaient installés. La moitié d’entre eux seront engloutis dans la Shoah.  Il y a aujourd’hui de la vie dans cet immeuble, mais il est hanté ; et l’on repense à une phrase de Georges Perec dans La vie Mode d’emploi : « Valène » – le nom de ce peintre qui voulait raconter toute l’histoire d’un immeuble – « Valène, parfois avait l’impression que le temps s’était arrêté, suspendu, figé autour d’il ne savait quelle attente. L’idée même de ce tableau qu’il projetait de faire et dont les images étalées, éclatées, s’étaient mises à hanter le moindre de ses instants, meublant ses rêves, forçant ses souvenirs… »

En savoir plus

209-rue-st-maur-300x221

Témoignage de Simone Veil : la libération des camps

Simone Veil avait été interrogée par Antoine Mercier au micro de Mémoires Vives en janvier 2008. Revenant sur sa déportation à Auschwitz-Birkenau, elle racontait la « marche de la mort » en janvier 1945 et la libération des camps nazis. Elle évoquait également le passage de relais entre les témoins et les historiens et l’importance du travail de transmission auprès des élèves aujourd’hui.

En savoir plus

 

42200399