Persécutions et entraides dans la France occupée

Notre invité cette semaine est Jacques Sémelin, directeur de recherches au Cnrs et professeur au CERI à Sciences-Po qui a dirigé l’encyclopédie on line des violences de masse  pour son nouvel ouvrage « « Persécutions et entraides dans la France occupée, comment 75 % des juifs en France ont échappé à la mort », qui vient de paraître aux éditions des Arènes-Le Seuil.

https://memoiresvives2.files.wordpress.com/2013/06/memoires-vives-2013-06-23-semelin.mp3

C’est effectivement une énigme, quand on compare ces chiffres avec ceux d’autres pays européens : en Belgique, on ne compte que 55% de survivants et aux Pays-Bas seulement 20%. Dans l’Europe nazie, seuls le Danemark, la Finlande et dans une certaine mesure la Bulgarie ont fait mieux que la France du point de vue de la survie des Juifs. Pour y répondre, Jacques Sémelin se place au niveau des persécutés, et des différentes stratégies qu’ils ont adoptées pour faire face à la persécution dès l’invasion allemande. Bien au delà de l’étude des organisations de sauvetage, ce livre raconte avant tout l’histoire de tous ceux qui n’ont pas été déportés, et qui ont réussi à survivre en France avec des complicités juives et non juives.

Une filière de sauvetage de l'OSE, 1941 (Crédit OSE)
Une filière de sauvetage de l’OSE, 1941 (Crédit OSE)

A noter: Vendredi 28 juin à 20h, débat entre Jacques Sémelin et Robert Paxton au cellier de l’Abbaye de Cluny

 

Publicités

Les résistances juives

A l’occasion de la parution du livre de Georges Loinger sur les Résistances juives pendant l’Occupation, nous recevons l’historienne Sabine Zeitoun, qui a co-écrit ce livre sur l’histoire des réseaux de sauvetage.

Emission animée par Perrine Kervran

La Résistance juive a revêtu des formes multiples et variées. Certains ont lutté dans le cadre de la Résistance nationale. D’autres dans des formations spécifiquement juives comme l’Armée juive, le Mouvement de la jeunesse juive sioniste (MJS), le comité Amelot, les Eclaireurs israélites de France, le réseau Marcel, le réseau Westerweel, l’OSE, le service André, le réseau SF-Wizo, le groupe de l’hôpital de la fondation Rothschild. Ce livre permet de comprendre les différents réseaux et leur modes d’action, et de mettre en perspective les différents facteurs qui ont contribué au sauvetage des 3 quarts de la population juive de France.

Cet ouvrage publié aux éditions Albin Michel a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

- Où acheter ce livre ?


A lire / A voir également

- Aux frontières de l’espoir de Georges Loinger avec Katy Hazan, coll. Témoignages de la Shoah, FMS / Le Manuscrit, 2006

- Organisation juive de combat, France 1940/1945, ARJF / Editions Autrement, 2006.

- L’Œuvre de Secours aux Enfants (OSE) sous l’Occupation en France. Du légalisme à la résistance, 1940-1944. Sabine Zeitoun.
Préface Serge Klarsfeld, Editions L’Harmattan, 1990.