Camarade Artur: une exposition en hommage à Szmuel Zygielbojm

Camarade Arthur, c’est le pseudonyme de Szmuel Zygielbojm, un des leaders du Bund, qui fut un des deux représentants du peuple juif polonais dans le gouvernement en exil à Londres. Plus encore que Ian Karski, qui l’a bien connu et qui témoigne dans Shoah de Claude Lanzmann sur la personnalité de Ziegelblaum, il tentera en vain d’alerter sur la situation désespérée des Juifs dans le ghetto de Varsovie . Face au silence et à l’incompréhension, finira par se suicider. Pour en parler, nous recevons  aujourd’hui Ida et Emile Papiernik, co-présidents du Centre Medem Arbeiter Ring

Commémoration à la Mairie du Xe arrondissement de Paris

Organisée en partenariat avec le Centre Medem-Arbeter Ring et le Club laïque de l’enfance juive (CLEJ)

Vendredi 19 avril 2013

15h30 – Inauguration de l’exposition « Hommage à Szmuel Zygielbojm », représentant du Bund dans le gouvernement polonais en exil.

16h – Table-ronde autour de la figure de Szmuel Zygielbojm
Avec Annette Wieviorka, Jean-Charles Szurek et Philippe Boukara

19h – Cérémonie marquant le 70e anniversaire de l’insurrection du ghetto de Varsovie

En présence de Rémi Ferraud, maire du Xème, Catherine Vieu-Charier, adjointe au maire de Paris chargée de la mémoire, Seybah Dagoma et Danièle Hoffman-Rispal, députées, et de responsables de l’Institut polonais de Paris.

Mairie du Xe arrondissement
Salle des fêtes
72, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris

Entrée libre

Commémoration au Mémorial de la Shoah

Dimanche 21 avril 2013, 17h

Cérémonie organisée en partenariat avec la Commission du Souvenir du CRIF

Prières par le rabbin Mévorah Zerbib, lectures par Macha Fogel et Guila Clara Kessous, allocution de Jonathan Hayoun, président de l’UEJF, et chants du ghetto par Talila.

En présence de Claude Hampel, président délégué de la Commission du Souvenir, Éric de Rothschild, président du Mémorial de la Shoah, Yossi Gal, ambassadeur d’Israël en France, Tomasz Orłowski, ambassadeur de Pologne en France, et Richard Prasquier, président du CRIF

Parvis du Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy-l’Asnier 75004 Paris

Entrée libre

- Voir la programmation du Mémorial de la Shoah autour de cette commémoration.

Publicités

La spoliation des Juifs: une politique d’Etat

Notre invité cette semaine est Tal Bruttmann, historien, auteur de nombreux travaux sur les spoliations, et commissaire scientifique de l’exposition «  La spoliation des juifs : une politique d’Etat, 1940-1944 » qui est présentée au Mémorial de la Shoah à Paris jusqu’au 29 septembre prochain.

Une émission animée par Kristel le Pollotec

Affiche_SpoliationsÀ partir de 1933 dans le Reich, les campagnes de boycott des entreprises appartenant aux Juifs et les expropriations sauvages se multiplient. Cette politique, fondée sur un dispositif légal, se généralise. Elle est bientôt exportée dans les territoires occupés et adoptée par les régimes alliés au Reich, à l’instar de Vichy.

L’État français en intègre dès 1940 les principes dans le cadre de sa politique antisémite. Il promulgue à cet effet un arsenal législatif spécifique visant à « éliminer toute influence juive dans l’économie nationale » (loi du 22 juillet 1941). La spoliation systématique des entreprises et des biens appartenant aux Juifs est ainsi engagée sur l’ensemble du territoire français.

De l’identification des Juifs et de leurs biens jusqu’à l’ « aryanisation » de ces derniers par la vente ou la liquidation, c’est un processus administratif efficace qui est mis en place, impliquant non seulement un nombre important d’administrations de l’État français, mais également de larges pans de la société.

En France, et plus largement en Europe, les spoliations furent un rouage essentiel du processus d’exclusion, qui facilita par la suite la mise en œuvre de la « Solution finale de la Question juive ».

En s’appuyant sur de nombreux documents provenant notamment des fonds des Archives nationales et départementales, l’exposition propose d’expliquer les bases et les rouages de cette politique d’État, en la réinscrivant dans le contexte de l’Europe nazie.

Exposition

Du mercredi 30 janvier au dimanche 29 septembre 2013

Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy-l’Asnier
75004 Paris

Plusieurs rencontres et projections sont organisées au Mémorial dans le cadre de cette exposition.

A lire, à voir sur le sujet

Spoliations et restitutions des biens juifs, Europe XXème siècle.
Dir. Claire Andrieu, Constantin Goschler, Philipp Ther
Autrement, 2007

« Aryanisation » économique et spoliations en Isère (1940-1944)
Tal Bruttmann
Presses universitaires de Grenoble, 2010

Images d’un pillage, Album de la spoliation des Juifs à Paris (1940-1944)
Sarah Gensburger
Textuel, 2010

Un vol organisé. L’État français et la spoliation des biens juifs, 1940-1944
Martin Jungius
Tallandier, 2012

L’assassinat d’une modiste
Un film de Catherine Bernstein
France, 2005