Tsiganes, nomades, un malentendu européen

Tsiganes, nomades, un malentendu européen: c’est le titre du colloque international et transdisciplinaire qui se tiendra du 6 au 9 octobre à Paris (au Mémorial de la Shoah, à l’Université de Paris 8, à l’Institut Hongrois et au Petit Palais) puis les 24 et 25 novembre 2011 à Pau. Nos invitées pour en parler, Catherine Coquio, coorganisatrice du colloque avec Jean-Luc Poueyto, et Henriette Asséo, historienne, spécialiste de l’histoire des tsiganes.

Avec l’aide d’historiens, d’anthropologues, de professeurs de littérature, de sociologues, de philosophies, d’ethnologues, ce colloque se proposer d’évoquer l’histoire du génocide tsigane, cette « catastrophe invisible », l’anti-tsiganisme comme racisme, la « question Rom » dans la politique européenne actuelle, la question de l’exotisme des tsiganes dans la conscience collective, évoquer la langue et la littérature tsigane et enfin la présence des tsiganes et des nomades dans la création artistique et littéraire.

Il sera accompagné d’un cycle de films -rares pour la plupart- au cinéma Les Trois Luxembourg(5e arr. de Paris) du 5 au 11 octobre 2011 avec notamment:

mercredi 5 octobre, 20h: film de Katrin Seybold Das Falsche Wort réalisé en Allemagne en 1987 sur le refus allemand de « réparer », projection en présence de la réalisatrice.

Samedi 8 octobre 21 h: Latcho Drom, en présence de Tony Gatlif

Lundi 10 octobre : films « russes » : le film d’E. Lotianou Les Tsiganes montent au ciel, puis le montage exceptionnel réalisé exprès par Charles Urjewicz sur le cinéma russe et soviétique incluant le  1er film de fiction (2 minutes) réalisé sur les Tsiganes en 1908 !

Le colloque est organisé par les centres « Littérature et Histoire » de l’université de Paris 8, l’Item de l’université de Pau et le département de philosophie de l’université de Vérone.

Avec le soutien de l’Institut universitaire de France, de la Maison des Sciences de l’homme et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

www.tsiganes-nomades-un-malentendu-europeen.com

Mémoires tsiganes

Au sommaire de cette émission, « Mémoires Tsiganes » un très riche documentaire qui sera diffusé sur Arte le 2 octobre 2011 en seconde partie de soirée. Un documentaire auquel a participé Henriette Asséo, notre invitée de ce jour, et réalisé par Idit Bloch et Juliette Jourdan.

Emission présentée par Perrine Kervran

Ce documentaire raconte l’histoire de la persécution des Tsiganes par les nazis et leurs alliés, d’un bout à l’autre de l’Europe. Il pointe les racines de ces persécutions quand naissent avec les nationalismes du premier XX ème siècle les premières mesures discriminatoires contre une des plus vieillies nations d’Europe. La force de ce film réside dans ses nombreuses images d’archives qui remettent au présent des pans de vie décimées et aussi dans les témoignages de rescapés ou d’enfants de déportés dans de nombreux pays d’Europe qui nous font sentir la variété et la multiplicité des cultures tsiganes, des populations encore victimes de préjugés bien vivants.

Auteurs : Henriette Asséo, Idit Bloch & Juliette Jourdan
Réalisateurs : Juliette Jourdan et Idit Bloch
Production : Kuiv Productions
Durée : 1 h 10

Diffusion

- Dimanche 2 octobre 2011, 22h03 sur France 5

Colloque – Tsiganes , Nomades : un malentendu européen

Un grand colloque en deux volets se tiendra du 6 au 9 octobre à Paris et les 24 et 25 novembre 2011 à Pau. Il a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

- Plus d’information

L’internement des tsiganes en France

Raphaël Pillosio, réalisateur du film des Français sans Histoire, parle de son travail sur l’internement des « gens du voyage » en France de 1940 à 1946

Emission animée par Perrine Kervran

des Français sans Histoire, un film de Raphaël Pillosio

La France a interné des hommes, des femmes et des enfants catégorisés comme « Nomades » durant la Seconde Guerre mondiale. Dans une trentaine de camps disséminés dans tout le pays, environ 6 000 personnes ont été emprisonnées de mai 1940 à mai 1946. Raphaël Pillosio est parti à la recherche des dernières traces de ce passé. Il raconte l’histoire méconnue d’une population marginalisée et stigmatisée depuis plus d’un siècle par l’Etat français.

Ce film a reçu le soutien de la FMS.


- Disponible en DVD

 

Commander le DVD sur le site de l’Atelier documentaire
atelierdocumentaire@yahoo.fr