Les enfants dans la Shoah

On estime que près d’un million et demi d’enfants juifs ont été assassiné pendant la Shoah. Le Mémorial de la Shoah leur consacre une exposition très complète, qui permet de retracer le regard qu’on eu les enfants sur les persécutions dont ils ont fait l’objet, à partir des écrits et témoignages des enfants eux mêmes. Nous recevons cette semaine les commissaires de cette magnifique et émouvante exposition, Sophie Nagiscarde, responsable des activités culturelles du Mémorial de la Shoah et Jean-Yves Potel, conseiller sur la Pologne.

Un million et demi d’enfants juifs de moins de 15 ans ont été assassinés en Europe durant la Shoah. Au fondement de la mise à mort des victimes, le crime d’être né et lui seul. Dès le début des persécutions mises en place par les nazis et leurs collaborateurs, la plupart des enfants basculent d’un monde protégé, celui de leur famille, dans un monde inconnu, auquel malgré leurs souffrances ils doivent faire face : exil, exclusion, enfermement, peur, faim, isolement, assassinat. Leur sort, quel que soit le pays d’Europe dans lequel ils se trouvent, relève de situations particulièrement dramatiques.

Pourtant, dès 1938 des réseaux et des individus se mobilisent pour tenter de les sauver, en les cachant par exemple, ou lorsque les sauver était impossible, en leur procurant un entourage affectif, pédagogique ou moral.

De ces enfants il nous est parvenu des lettres, récits, journaux, dessins ; témoignages intimes et spontanés, ô combien précieux et d’une incroyable maturité, de leurs espoirs, de leurs luttes, de leurs sentiments, laissés avant le silence.

Ils sont la base, parmi d’autres écrits, photographies et films d’époque, de l’exposition proposée par le Mémorial de la Shoah, pour évoquer le sort et les actes des enfants qui ne sont plus, mais aussi de ceux qui ont survécu.

- Visiter le site Internet de l’exposition

Le Mémorial de la Shoah propose une programmation spéciale autour de cette exposition.

Exposition

Du mardi 19 juin au dimanche 30 décembre 2012

Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy-l’Asnier 75004 Paris

Entrée libre

A noter également, l’exposition « C’étaient des enfants ». Déportation et sauvetage des enfants juifs à Paris, 1940-1945 présentée à l’Hôtel de Ville de Paris du 26 juin au 27 octobre 2012.

Publicités

Tsiganes, nomades, un malentendu européen

Tsiganes, nomades, un malentendu européen: c’est le titre du colloque international et transdisciplinaire qui se tiendra du 6 au 9 octobre à Paris (au Mémorial de la Shoah, à l’Université de Paris 8, à l’Institut Hongrois et au Petit Palais) puis les 24 et 25 novembre 2011 à Pau. Nos invitées pour en parler, Catherine Coquio, coorganisatrice du colloque avec Jean-Luc Poueyto, et Henriette Asséo, historienne, spécialiste de l’histoire des tsiganes.

Avec l’aide d’historiens, d’anthropologues, de professeurs de littérature, de sociologues, de philosophies, d’ethnologues, ce colloque se proposer d’évoquer l’histoire du génocide tsigane, cette « catastrophe invisible », l’anti-tsiganisme comme racisme, la « question Rom » dans la politique européenne actuelle, la question de l’exotisme des tsiganes dans la conscience collective, évoquer la langue et la littérature tsigane et enfin la présence des tsiganes et des nomades dans la création artistique et littéraire.

Il sera accompagné d’un cycle de films -rares pour la plupart- au cinéma Les Trois Luxembourg(5e arr. de Paris) du 5 au 11 octobre 2011 avec notamment:

mercredi 5 octobre, 20h: film de Katrin Seybold Das Falsche Wort réalisé en Allemagne en 1987 sur le refus allemand de « réparer », projection en présence de la réalisatrice.

Samedi 8 octobre 21 h: Latcho Drom, en présence de Tony Gatlif

Lundi 10 octobre : films « russes » : le film d’E. Lotianou Les Tsiganes montent au ciel, puis le montage exceptionnel réalisé exprès par Charles Urjewicz sur le cinéma russe et soviétique incluant le  1er film de fiction (2 minutes) réalisé sur les Tsiganes en 1908 !

Le colloque est organisé par les centres « Littérature et Histoire » de l’université de Paris 8, l’Item de l’université de Pau et le département de philosophie de l’université de Vérone.

Avec le soutien de l’Institut universitaire de France, de la Maison des Sciences de l’homme et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

www.tsiganes-nomades-un-malentendu-europeen.com

Rétrospective Robert Bober au Mémorial de la Shoah

Mémoires Vives reçoit ce dimanche Robert Bober, réalisateur, écrivain, à l’occasion du cycle de films qui lui est consacré au Mémorial de la Shoah.

Des films pour rendre la voix, rendre hommage, rendre justice… Des films qui disent la dette que l’on a auprès d’enfants, d’amis, d’auteurs, de créateurs ou de proches… Les  quelques 120 films de Robert Bober sont ceux d’une personne généreuse, qui ne cesse de vouloir raconter les autres sans pour autant refuser de nous donner un peu de lui-même…

Cycle de Films Robert Bober au Mémorial de la Shoah du 30 novembre au 19 décembre 2010

Mardi 30 novembre, 19h: Robert Bober, écrivain et réalisateur

Jeudi 2 décembre 2010, 19 h
Réfugié provenant d’Allemagne, apatride d’origine polonaise
de Robert Bober
(France, documentaire, 1975, 90 min, Ina)

Dimanche 5 décembre 2010, 14 h
Une phrase talmudique
de Robert Bober et Pierre Dumayet
(France, documentaire, 1978, 58 min, Ina, collection « Lire c’est vivre » de Pierre Dumayet)
15 h 30
Le Cahier des charges de « La vie, mode d’emploi » de Georges Perec
de Robert Bober et Pierre Dumayet
(France, documentaire, 1993, 58 min, V.F.Films Production, collection « Lire et relire » de Pierre Dumayet)
17 h
En revoyant « Lire c’est vivre »
de Robert Bober
(France, documentaire, 2007, 58 min, Ina)
Entretien entre Pierre Dumayet et André Schwarz-Bart à « Lectures pour tous »
(France, documentaire, 1959, 11 min, Ina)

mercredi 8 décembre 2010 19 h
La Génération d’après
de Robert Bober
(France, documentaire, 1970-1971, 50 min, Ina, collection « Les Femmes aussi » )

Les Enfants cachés
de Robert Bober
(France, documentaire, 2004, 11 min, Mémorial de la Shoah)

jeudi 9 décembre 2010, 19 h
Cholem Aleichem, un écrivain de langue yiddish
de Robert Bober
(France, documentaire, 1967, 42 min, Ina)

Erri de Luca
de Robert Bober
(France, documentaire, 2002, 26 min, Arte France, MK2TV, collection « À mi-mots

dimanche 12 décembre 2010, 17 h
À la lumière de « J’accuse »
de Robert Bober et Pierre Dumayet
(France, documentaire, 1998, 65 min, Ina)

mardi 14 décembre 2010, 19 h
Récits d’Ellis Island
de Robert Bober et Georges Perec
(France, documentaire, 1979, 60 min, Ina)

En remontant la rue Vilin
de Robert Bober
(France, documentaire, 1991, 49 min, Ina)

jeudi 16 décembre 2010, 19 h
Vincent Van Gogh, lettres à son frère Théo
de Robert Bober et Pierre Dumayet
(France, documentaire, 2001, 52 min, V.F.Films Production, collection « Correspondances » de Pierre Dumayet)

20 h
Adresse provisoire : les Molines
de Robert Bober
(France, documentaire, 1977, 66 min, Ina)

dimanche 19 décembre 2010, 15 h 30
Israël : 25 ans d’existence, 2 000 ans d’histoire
de Robert Bober
(France, documentaire, 1973, 74 min, Ina)