Mémoire du yiddish

Émission du 14 juillet 2019 avec Rachel Ertel et Stéphane Bou, à l’occasion de la parution aux éditions Albin Michel de Mémoire du yiddish : transmettre une langue assassinée.

Émission animée par Juliette Sénik et préparée par Rachel Rimmer.

Mémoire du yiddish

Rachel Ertel a consacré sa vie à faire connaître et reconnaître la littérature yiddish aux lecteurs francophones. Par ses essais, ses traductions et son enseignement, elle a œuvré pour la sauvegarde et la transmission de ce riche espace culturel.

Son parcours personnel est bouleversant : c’est celui d’une petite fille aux parents écrivains rescapés de la Shoah, qui fut déportée en URSS pendant la guerre avant de trouver refuge en France et de voyager aux États-Unis ; c’est aussi celui d’une femme de conviction, déracinée mais passionnée, amie des artistes, des poètes et des grands auteurs yiddish du XXe siècle.

Au fil des souvenirs convoqués émergent les grandes problématiques au cœur de la création littéraire, et en particulier les enjeux de toute traduction : Comment transmettre une mémoire perdue, ressusciter un monde aboli ? Comment transposer une langue mourante, liée à un vécu et à une destruction hors parole, en une langue vivante ? Comment concilier le deuil de la langue et la jouissance esthétique de la translation, de la transposition, de l’écriture ?

À travers la voix forte d’une grande passeuse de la mémoire du monde yiddish, nous entendons la langue des assassinés. Rachel Ertel nous rappelle que l’Anéantissement est au-delà des pleurs, du temps, comme une entaille dans l’histoire de l’humanité, dont seule l’écriture peut porter témoignage, afin qu’il ne soit jamais oublié.

Rachel Ertel a enseigné la littérature américaine à l’université Paris 7 où elle a fondé le Centre d’études judéo-américaines. Elle est également présidente d’honneur de la Maison de la culture yiddish. Stéphane Bou est journaliste, et anime l’émission « Mémoires Vives », en alternance avec Juliette Sénik.

Publicités

Dans les bagnes du tsar

Émission du 7 juillet 2019 avec Rachel Ertel, professeur émérite et traductrice, à l’occasion de la parution de Dans les bagnes du tsar du grand poète yiddish H. Leivick (éditions de l’Antilope).

En savoir plus

Leivick_site_GF

Attendez-moi métro République, traduction de Tate un Zun de Hanan Ayalti

Emission du 12 mars 2017: invité, Gilles Rozier, auteur, éditeur, fondateur des éditions de l’Antilope, qui publie un roman de Hanan Ayalti traduit du yiddish: Attendez-moi métro République,  écrit en pleine guerre et publié en Uruguay en 1943, pour la première fois traduit en français, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Pour en savoir plus

AyaltiNB

Austerlitz, un film de Stan Neumann

Nous avons le plaisir de retrouver cette semaine  le réalisateur Stan Neumann, pour son nouveau film,  Austerlitz, adapté de l’oeuvre de Sébald, qui sera diffusé le 17 novembre 2015 à 22h35sur Arte.

« J’ai ouvert un livre, Austerlitz de W.G. Sebald. J’y ai rencontré Jacques Austerlitz, photographe amateur, collectionneur compulsif de toutes sortes d’images, historien d’art aux idées singulières obsédé par l’architecture monumentale du 19e siècle. Je l’ai suivi de page en page, d’Anvers à Londres, de Paris à Marienbad, de Prague au Ghetto de Terezin, à la recherche du secret enfoui de son enfance. »

 » J’ai cherché mon chemin dans le labyrinthe de son récit, ses mots et ses images en trompe l’œil, cette fiction faite de fragments bruts arrachés au réel. Guidé par la certitude, totalement absurde, que ce livre n’avait été écrit que pour moi. »
Stan Neumann

Avec Denis Lavant et Roxane Duran

France, 90 min, Les Films d’Ici / Arte France, 2014, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Présenté en ouverture du Festival Cinéma du Réel en 2015

Diffusion

Mardi 17 novembre 2015, 22h35 sur Arte

neumann_stan

Presse

“Austerlitz” : un objet cinématographique non identifié au festival Cinéma du Réel, Télérama, 15 mars 2015

« A respectful and thought-provoking adaptation of a major literary work« , Hollywood Reporter, 20 mars 2015