Attendez-moi métro République, traduction de Tate un Zun de Hanan Ayalti

Emission du 12 mars 2017: invité, Gilles Rozier, auteur, éditeur, fondateur des éditions de l’Antilope, qui publie un roman de Hanan Ayalti traduit du yiddish: Attendez-moi métro République,  écrit en pleine guerre et publié en Uruguay en 1943, pour la première fois traduit en français, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Pour en savoir plus

AyaltiNB

Austerlitz, un film de Stan Neumann

Nous avons le plaisir de retrouver cette semaine  le réalisateur Stan Neumann, pour son nouveau film,  Austerlitz, adapté de l’oeuvre de Sébald, qui sera diffusé le 17 novembre 2015 à 22h35sur Arte.

« J’ai ouvert un livre, Austerlitz de W.G. Sebald. J’y ai rencontré Jacques Austerlitz, photographe amateur, collectionneur compulsif de toutes sortes d’images, historien d’art aux idées singulières obsédé par l’architecture monumentale du 19e siècle. Je l’ai suivi de page en page, d’Anvers à Londres, de Paris à Marienbad, de Prague au Ghetto de Terezin, à la recherche du secret enfoui de son enfance. »

 » J’ai cherché mon chemin dans le labyrinthe de son récit, ses mots et ses images en trompe l’œil, cette fiction faite de fragments bruts arrachés au réel. Guidé par la certitude, totalement absurde, que ce livre n’avait été écrit que pour moi. »
Stan Neumann

Avec Denis Lavant et Roxane Duran

France, 90 min, Les Films d’Ici / Arte France, 2014, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Présenté en ouverture du Festival Cinéma du Réel en 2015

Diffusion

Mardi 17 novembre 2015, 22h35 sur Arte

neumann_stan

Presse

“Austerlitz” : un objet cinématographique non identifié au festival Cinéma du Réel, Télérama, 15 mars 2015

« A respectful and thought-provoking adaptation of a major literary work« , Hollywood Reporter, 20 mars 2015

Le convoi des mères

Cette semaine, nous recevons Rolande Causse, écrivain, qui oublie aux éditions du Cercil le Convoi des mères, illustré par Gilles Rapaport.

 

Convoi des mères

Les alphabets de la Shoah

Notre invitée cette semaine est Anny Dayan Rosenman, maître de conférences en littérature à l’université Paris VII-Denis Diderot, membre de la Commission Histoire de l’antisémitisme et de la Shoah à la FMS à l’occasion de la parution en livre de poche des Alphabets de la Shoah, Survivre, témoigner, écrire.

Primo Levi, Elie Wiesel, Imre Kertész, Anna Langfus, Jean Améry : autant de récits arrachés au silence, à une mort de masse, à la volonté de déshumaniser l’homme. Cet essai propose une lecture en écho de ces textes, interrogeant les blessures, les contradictions douloureuses, les enjeux vitaux qui traversent toute écriture de témoignage sur un génocide.
De cette lecture se détachent trois figures nées du désastre : le survivant revenu d’entre les morts ; le témoin attestant par son être même la vérité de son récit et de son expérience, au risque de s’y engloutir ; l’écrivain-survivant, en lutte avec les mots, prêtant parfois sa voix à des voix mortes qui le traversent.

Commander le livre auprès des éditions du CNRS.

(1ère édition : CNRS éditions, 2007)