Une vie nous sépare

Emission du 1er mars 2020 : nos invités sont Baptiste Antignani, réalisateur d’Une vie nous sépare, diffusé le 4 mars sur Canal + Family et le 6 avril sur France 3 et Myriam Weil, productrice.

Elle a 92 ans, elle est belle, elle est chic, et elle enchaîne les cigarettes. Il a 19 ans, les yeux verts, l’envie de comprendre, de déchirer un voile, de ressentir une émotion, de devenir cinéaste, enfin. Elle s’appelle Denise Holstein et a survécu aux camps de la mort. Il s’appelle Baptiste Antignani, sort à peine du lycée de Rouen où ils se sont assis sur les mêmes bancs, à 75 ans d’écart.
Après un voyage à Auschwitz avec sa classe, Baptiste décide de rencontrer cette dame dont son professeur d’histoire a écrit le numéro de téléphone au tableau, car il n’a pas  ressenti d’émotion lors de ce voyage. Devoir de mémoire, devoir d’émotion, est-ce si évident ?

Baptiste Antignani a fait de cette expérience son premier film, Une vie nous sépare, soutenu par la FMS, ainsi qu’un livre, paru aux éditions Fayard.

En savoir plus

baptiste et Denise

Matrice: entre mémoire individuelle et mémoire collective

Emission du 9 février 2020 : notre invité est Denis Peschanski, historien, directeur de recherche au CNRS, membre du comité de lecture de la Collection « Témoignages de la Shoah » de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, mais aussi directeur et coordinateur scientifique du projet Matrice Memory, qui a pour vocation de mieux comprendre l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire sociale, à travers un rapprochement entre les neuro-sciences et les sciences sociales. Le projet  porte sur deux thématiques, la Seconde Guerre mondiale et le 11 septembre, auxquels a été adjoint ensuite le « programme 13 » suite aux attentats du 13 novembre 2015, pour étudier la manière dont se construit la mémoire après ces événements traumatiques.

En savoir plus

Pechanski

L’après guerre de Serge Moscovici

Emission du 29 décembre 2019: nos invités sont Pierre et Denis Moscovici, à l’occasion de la parution des mémoires d’après guerre de leur père, Serge Moscovici, intitulé « Mon après-guerre à Paris, chronique des années retrouvées », aux éditions Grasset. Le texte a été établi, présenté et annoté par Alexandra Laignel-Lavastine.

moscovici-1-720x490

Le mémorial du camp de Rivesaltes

Emission du 8 décembre 2019: notre invitée est Françoise Roux, administratrice générale  du Mémorial du camp de Rivesaltes, qui appartient au réseau des lieux de mémoire coordonné par le Mémorial de la Shoah. Entre le 15 janvier 1941 et le 25 novembre 1942, 1334 hommes, femmes et enfants issus de communautés tsiganes ont été internés au camp de Rivesaltes. Le Mémorial leur rend hommage à travers une nouvelle exposition temporaire, Mémoire rom, sur l’histoire de la culture, des persécutions et du génocide des roms aux XXe et XXIe siècles, en partenariat avec la fondation Yahad-in Unum.

971_112_Memoire-Rom-ok

© Aleksey Kasyanov, Yahad-in Unum