Nouvelles indemnisations de la Claims Conférence

Emission du 18 mars 2018: notre invité est Ruediger Mahlo, représentant de la Claims Conference en Allemagne.

La Claims  conférence, créée en 1951, suite à la reconnaissance par le chancelier Adenauer de la culpabilité allemande dans les crimes nazis, est chargée de négocier, au nom des juifs du monde entier, des compensations matérielles et des restitutions pour les victimes des persécutions nazies et leurs ayant-droits. Chaque année, il y a de nouvelles extensions pour les bénéficiaires, et cette année, la nouveauté est que les Juifs originaires des départements français d’Algérie qui ont subi des persécutions entre juillet 1940 et novembre 1942 peuvent bénéficier de ce qu’on appelle le fonds Hardship, c’est-à-dire une indemnisation d’environ 2500 euros. Julius Berman, président de la Claims Conference était à Paris cette semaine, et il a annoncé l’ouverture d’un numéro d’appel, le : 09 70 73 31 11 pour répondre à toutes les questions sur ces indemnisations.

Publicités

Les enfants juifs recueillis par l’Assistance publique de Paris

Invités de l’émission du 9 avril 2017: Antoine Rivière, historien qui a réalisé une étude pour l’APHP sur les enfants juifs recueillis par l’assistance publique de Paris, et Charles Waserscztajn, qui vient de publier son témoignage sous le titre « Sauvé par l’Assistance publique » aux éditions du Cercil.

Les galeries d’art à Paris sous l’Occupation

Emission du 19 mars 2017: notre invitée est Emmanuelle Polack,  historienne, spécialiste du marché de l’art sous l’occupation, qui a coordonné avec Yves Chevrefils Desbiolles le dernier numéro de la revue Archives Juives, intitulé juifs et marché de l’art en contexte de guerre au XX siècle, qui paraît avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

995152-meemorial-de-la-shoajpg

 

 

Attendez-moi métro République, traduction de Tate un Zun de Hanan Ayalti

Emission du 12 mars 2017: invité, Gilles Rozier, auteur, éditeur, fondateur des éditions de l’Antilope, qui publie un roman de Hanan Ayalti traduit du yiddish: Attendez-moi métro République,  écrit en pleine guerre et publié en Uruguay en 1943, pour la première fois traduit en français, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Pour en savoir plus

AyaltiNB