Fritz Bauer, procureur du nazisme

Emission du 8 juillet 2018: notre invitée est Nicole Bary, co auteur du film Fritz Bauer, procureur du nazisme, réalisé par Catherine Bernstein et qui sera diffusé sur Arte à la rentrée.

En savoir plus

Fritzbauer

Publicités

Un médecin sous le nazisme

A l’occasion de la diffusion sur France 3 le 29 janvier 2016 du documentaire « Un médecin sous le nazisme » de Catherine Bernstein consacré à la figure de Julius Hallevorden, et derrière lui, à l’opération T4, l’assassinat des malades mentaux, qui inaugure des méthodes ensuite utilisées pour l’extermination des Juifs, nous recevons la réalisatrice avec son conseiller historique, Jean-Marc Dreyfus.

 Entre 1939 et 1945, au moins 200 000 handicapés physiques et mentaux sont assassinés dans le cadre de l’ « Opération T4 ». Le neurologue Julius Hallervorden participe à cet assassinat de masse pour récupérer les cerveaux de 690 victimes et accélérer ainsi ses propres recherches. Après la guerre, il poursuit une brillante carrière, sans être jamais inquiété, et meurt couvert d’honneurs.

Ce documentaire retrace son histoire et à travers lui, celle du programme « T4 », consistant à éliminer les handicapés physiques et mentaux et les personnes considérées comme inutiles et « asociales » par le régime nazi.

Documentaire, France, 52 min, Zadig Production / Les films de l’Aqueduc, 2014, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Ce film a reçu le prix du public du Festival de Luchon 2016.

Diffusion – Lun. 29 fév. 2016, 22h25 – France 3 –

Après la guerre, les restitutions

Cette semaine, nos invités sont Catherine Bernstein et Jean-Marc Dreyfus qui co-signent un documentaire dédié à la manière dont les restitutions ont été menées dans l’après guerre. Un documentaire qui sera diffusé en avant première le dimanche 28 juin 2015 à 16H30 au Mémorial de la Shoah.

Après la guerre les restitutionsÀ la Libération vient le temps de la reconstruction politique, sociale et économique d’une France dévastée. Pour certaines catégories de Français, les Juifs particulièrement, tout est à reconstruire. Les familles ont été décimées, les survivants dépouillés de leurs biens : conséquence de la politique de spoliation mise en place à partir de septembre 1940. Dès 1944, une politique publique de restitution est mise en place avec d’immenses difficultés.

À Lyon, le professeur Émile Terroine, grand chercheur en biologie, socialiste, résistant et humaniste, mène cette politique avec tant de conviction et de fermeté qu’il est nommé à Paris pour diriger le Service National des Restitutions le 30 avril 1945.

Ce documentaire explore la mise en place des mesures de restitutions entre 1944 et le début des années 50, ses enjeux politiques, administratifs et humains. Il raconte, en parallèle, les destins d’objets particuliers, de la grande entreprise jusqu’à la machine à coudre dérobée dans l’atelier d’un tailleur juif. La recherche de ces biens, leur restitution ou dédommagement, livre les histoires d’individus et de familles qui cherchent à refaire leur vie et à retrouver leur place dans la société française.

Documentaire, France, Cocottes Minute Productions, 2015, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Projection

Dimanche 28 juin 2015, 16h30

Mémorial de la Shoah
17 rue Geoffroy-l’Asnier 75004 Paris

Entrée libre sur réservation : 01 42 77 44 72 / c.gillet@cocottesminute.fr

DVD

Commander le DVD en contactant Cocottes Minute Productions :
Tél. 04 72 98 30 09

L’histoire des Juifs de Bretagne sous l’occupation


Cette semaine, nos invités sont Catherine Bernstein et Julien Simon, auteurs du film documentaire Ils sont partis comme ça... qui sera projeté en avant première dimanche 26 novembre à 14h au Mémorial de la Shoah. L’occasion de découvrir, à travers un parcours individuel, le parcours de Juifs réfugiés en Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale.

en avant-première dimanche 26 novembre de 14h à 16h
En présence des réalisateurs.

Dans les années 1930, Ihil Perper quitte la Bessarabie et s’installe en France. En octobre 1942, il est arrêté avec sa femme et ses trois enfants par des gendarmes français.

Déportés, ils trouvent la mort en mars 1943 dans le camp de Sobibor. En 2008, Julien Simon part sur les traces de cette famille et découvre l’histoire des Juifs en Bretagne pendant l’Occupation.

[France, documentaire, 52 mn, Paris-Brest Productions, 2014. Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah