J’ai de la chance

« Moissac, c’est une maison d’enfants un peu spéciale, parce que Shatta était spéciale. Moissac, c’était une forteresse de la joie, qui nous protégeait des menaces. Et surtout, c’était une vraie famille. Il y avait deux choses primordiales : qu’aucun enfant ne soit déporté et nourrir tout le monde. Ca a marché ! ». Ce texte est extrait de « J’ai de la chance », une pièce écrite et interprétée par Laurence Masliah, actuellement à l’affiche au théâtre Lucernaire à Paris jusqu’au 4 janvier. Pour en parler, nous recevons cette semaine Laurence Masliah, auteur et comédienne et Jean-Claude Simon, qui est le fils de Shatta et Bouli Simon qui dirigeaient la maison d’enfants de Moissac.

Laurence masliah J'ai de la chance

Sur scène Laurence Masliah incarne Germaine, une grand-mère amoureuse de la langue française et couturière hors pair, mais qui perd un peu le fil. Le fil, justement, c’est l’histoire de Moissac, cette maison d’enfants des EIF, les Eclaireurs israélites de France. Une maison dirigée par Shatta et Bouli Simon, qui sont vos parents, Jean-Claude Simon, et qui a servi de refuge à plus de 500 enfants juifs, au départ des réfugiés de la région parisienne et d’Alsace Lorraine, puis des enfants sortis par l’OSE et les EI des camps d’internement du sud de la France, avant la fermeture de la maison en 43 et la prise en charge des enfants à travers diverses filières de sauvetage.

1256200167_moissac

Cette pièce a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Dossier de présentation (pdf)

Représentations

Du mercredi 30 octobre 2013 au samedi 4 janvier 2014
Du mardi au samedi à 19h

Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame des Champs
75006 Paris
Tarifs – Plein : 25 € / Seniors : 20 € / Réduit (- de 26 ans, chômeurs) : 15 € – Enfant jusqu’à 12 ans : 10 €
Billeterie : 01 45 44 57 34 ou en ligne

Distribution

Auteur : Laurence Masliah avec la collaboration de Marina Tomé
Mise en scène : Patrick Haggiag
Dramaturgie : Mariette Navarro
Avec : Laurence Masliah

Production : En votre compagnie

Durée : 1h10

Shatta et Bouli Simon

Publicités

Le cahier de Susi

Nous recevons cette semaine Guillaume Ribot, photographe, à propos du documentaire qu’il vient de réaliser, Le cahier de Susi.

Emission animée par Perrine Kervran

Archives Guillaume Ribot

Un cahier d’écolière, c’est tout ce qu’il restait de la courte vie de Susi Feldsberg, un cahier bien à l’abri dans le buffet d’une ferme du Sud Ouest de la France. Un cahier conservé depuis les années de guerre, un cahier dont on ne sait pas trop comment il est arrivé là. Guillaume Ribot est photographe, il a retrouvé ce cahier et a voulu retracer l’itinéraire de Susi Feldsberg, de sa naissance à son assassinat à Auschwitz.

 

« Le cahier de Susi » a été édité en décembre 2013 sous la forme d’un coffret DVD par l’Education Nationale et le CRDP Grenoble.

Ce coffret comprend le DVD, des documents d’archives numérisés ainsi que le fac-similé du cahier d’écolière de 68 pages rédigée par Susi Feldsberg en 1942 quelques mois avant sa déportation à Auschwitz.

« Le cahier de Susi » a reçu prix « Brouillon d’un rêve documentaire » de la SCAM ». Il est également soutenu par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Un site est dédié à ce travail : http://www.cndp.fr/crdp-grenoble/cahierdesusi/

 

Archives Guillaume Ribot

Attention aux enfants!

Invité de cette émission, le documentariste José Ainouz, qui a réalisé Attention aux Enfants! Les orphelins de la Shoah de Montmorency, qui sera présenté en avant première au Mémorial de la Shoah lundi 17 janvier 2011 à 19h30.

Emission présentée par Perrine Kervran


Ce film retrace le parcours des enfants juifs qui sont passés par les colonies et les maisons d’enfants de Montmorency, avant, pendant et après la guerre. On y rencontre une dizaine d’orphelins de la Shoah, aujourd’hui âgés, qui revivent pour la caméra de José Ainouz ces années d’enfance volée où ils ont dû fuir avec leurs parents, se séparer d’eux ou les voir se faire arrêter par la police française. Où ils ont dû s’installer dans de nouveaux lieux, dans de nouvelles vies, dans le provisoire et la séparation, vivre cachés. Où ils ont attendu et espéré longtemps le retour de leurs parents, avant de d’essayer de se reconstruire dans cette vie en collectivité.

(France, documentaire, 94 min, 2010, Les Documentaristes indépendants et 24 images Production)

Avec le soutien de l’OSE, le Renouveau, du CNC et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.


La projection au Mémorial de la Shoah aura lieu le 17 janvier à 19H30 en présence de José Ainouz, réalisateur, historien, de Katy Hazan, historienne, responsable du service Archives et Histoire de l’Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE) et de plusieurs témoins.

Entrée libre sur réservation

Obtenir plus d’information sur le film et commander le DVD sur le site : www.orphelins-shoah-montmorency.com

• Première: Dimanche 30 janvier à 15h00 à l’Eden, Montmorency