Les combattants de l’ombre

Au sommaire de cette émission, une série documentaire en 6 volets, réalisée par Bernard George notre invité, diffusée sur Arte retraçant l’histoire de la Résistance au niveau européen, avec un volet spécifiquement consacré à la Résistance contre le Génocide, qui retrace notamment l’insurrection du ghetto de Varsovie, la résistance des Juifs dans les forêts avec les partisans,  l’exfiltration des Juifs Danois en Suède, ainsi que le sauvetage des enfants à travers l’exemple de la Belgique.

Tournée dans 14 pays, cette série documentaire  traite pour la première fois de l’histoire de la Résistance dans sa dimension européenne. Elle croise les destins individuels de ces résistants dont la somme des parcours tisse l’histoire collective, avec des témoignages, des images d’archives, et ce qui est plus rare, des reconstitutions de moments clés des récits des témoins.

Diffusion sur Arte


- Mercredi 12 octobre, 20h40

Episode 1 / 1939-1941 – Les difficiles débuts de la Résistance
Episode 2 / 1941-1942 – La Résistance s’organise

- Mercredi 19 octobre, 20h40

Episode 3 / 1942-1943 – La Résistance au génocide
Episode 4 / 1943 – La Résistance se radicalise

- Mercredi 26 octobre, 20h40

Episode 5 / 1943-1944 – La Résistance dans la tourmente
Episode 6 / 1944-1945 – Illusions et désillusions de la Résistance

Série documentaire (6 x 52 min)
Réalisation : Bernard George
Conseiller historique : Olivier Wieviorka
Coproduction : Arte France, Cinétévé, ECPAD, Toute l’Hsitoire
En partenariat avec la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives du Ministère de la Défense et des Anciens combattants et la SNCF

Ce projet a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Autour de la série


Coffret 3 DVD
En vente le 19 octobre 2011
Arte éditions – 30€

Livre – Les combattant de l’ombre
de Bernard George et Ambre Rouvière
En librairies le 5 octobre
Coédition Arte éditions / Albin Michel / DMPA – 264 p. – 29 €

Site weblescombattantsdelombre.arte.tv
Présentation interactive de 67 témoignages de résistants européens
Site multisupport (web, smartphone, télé connectée…)
Réalisé par Arte Web en partenariat avec le CNDP


Exposition
Exposition de 25 panneaux mêlant témoignages de résistants et images d’archives privées inédites.  Actuellement gare de l’Est.
Prochainement aux Rendez-vous de l’Histoire à Blois (Coursive de la Halle aux Grains du 14 au 16 octobre) avant une tournée nationale et dans le circuit scolaire.

La mémoire du procès Barbie

Le 11 mai 1987 s’ouvre devant la cour d’Assises du Rhône le procès de Klaus Barbie. Pour la première fois en France, un officier nazi est jugé pour crime contre l’humanité. A l’occasion de la parution d’un coffret de 6 DVD restituant les 37 jours d’audience, nous recevons Jérôme Prieur, réalisateur, qui signe un film de 2H20 proposé dans ce coffret, à partir d’entretiens avec des historiens, des juristes, des universitaires, autour de la mémoire du procès Barbie aujourd’hui.

Emission animée par Perrine Kervran

Ancien officier SS, chargé d’éradiquer la Résistance et de déporter les Juifs entre 1942 et 1944, Klaus Barbie a été arrêté après quarante ans de cavale. Les crimes de guerre liés à son action contre la Résistance (et notamment contre Jean Moulin) étant prescrits, il est poursuivi principalement pour sa responsabilité dans la rafle du 9 février 1943 rue Ste Catherine à Lyon, la rafle des enfants d’Izieu du 6 avril 1944, et le convoi de déportation  du 11 août 1944. Le 4 juillet 1987, il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Le coffret de DVD édité par Arte éditions, sous la direction de Dominique Missilka restitue les 37 jours d’audience du procès, dans leur ordre chronologique initial, sans ajout de commentaire. Le film de Jérôme Prieur est composé d’entretiens avec Camille Ménager, Serge Klarsfeld, Henry Rousso, Denis Salas, Antoine Garapon, Antoine Perraud, Barbara Lambauer, Laurent Joly, Fabrice Humbert, Pierre Emmanuel Dauzat, Marc Molk et Isabelle Davion.

Une présentation de ce film aura lieu au Mémorial de la Shoah le dimanche 19 juin à 15h dans le cadre de la rencontre organisée autour des procès des criminels nazis en France.

Andrée Salomon

L’émission de cette semaine est consacrée à Andrée Salomon (1909-1985), grande figure de la Résistance juive en France et ancienne responsable de l’action sociale de l’Oeuvre de Secours aux Enfants. Pour en parler, Georges Weill, conservateur général honoraire du patrimoine et ancien président de la Société des Etudes juives, et qui co-signe avec Katy Hazan, Andrée Salomon, Une femme de lumière aux éditions FMS/ Le Manuscrit.


Mardi  10 mai 2011, à  17h30 aura lieu à l’OSE une présentation du livre Andrée Salomon, une femme de lumièreparu dans la Collection Témoignages de la Shoah (édition FMS / Le Manuscrit). Ce livre de Katy Hazan et Georges Weill retrace, sur la base du manuscrit inédit des mémoires d’Andrée Salomon, l’itinéraire exceptionnelle de cette femme d’origine alsacienne, qui contribua à sauver de nombreux enfants juifs durant la guerre. Après s’être engagée au sein des Eclaireurs Israélites de France puis au service de la communauté juive d’Alsace, André Salomon a rejoint la Résistance dès 1940. Dans la zone sud, elle a sauvé un grand nombre d’enfants en les faisant sortir des camps d’internement de Gurs, de Rivesaltes et des Milles, en les plaçant dans les maisons de l’OSE, puis en les dispersant au sein du réseau Garel.

Cet ouvrage, qui rend hommage à cette « femme de lumière », dont la générosité et l’héroïsme permirent à toute une génération d’enfants de se construire un nouvel avenir, reconstitue son parcours à partir du manuscrit inédit de ses mémoires, de plusieurs entretiens enregistrés et des souvenirs de ses plus proches assistantes.

Rencontre / Signature

Mardi 10 mai 2011, 17h30
OSE
117, rue du Faubourg du Temple
75010 Paris

Réservation
Tél : 01 53 38 20 09 ou c.kamudu@ose-france.org

- Commander le livre

La Torah au coeur des ténèbres

Invité cette semaine, le rabbin Aaron Eliacheff, pour nous parler d’un document unique sur la vie religieuse pendant la Shoah, à travers les réponses du Rav Oshri aux questions de ses fidèles dans le ghetto de Kovno, en Lituanie, qui viennent d’être publiées aux éditions Albin Michel.

Emission animée par Perrine Kervran

Albin Michel – 2011 – Enfermés, humiliés et décimés dans le ghetto de Kovno – cette ville de Lituanie qui avait été la capitale mondiale du savoir talmudique –, les Juifs ne renoncèrent pas à respecter la Loi, et, face à des situations inédites dans la monstruosité, à poser des questions éthiques et juridiques à leur rabbin.

Quels rites pénitentiels faut-il suivre lorsque l’on a été contraint de déchirer les rouleaux de la Torah de ses propres mains pour y envelopper des carcasses de chiens ? A-t-on le droit de s’emparer d’un permis de travail qui sauvera la vie de sa famille aux dépends d’une autre ? Est-il permis de marcher dans des rues pavées de pierres tombales ? L’avortement est-il envisageable dès lors que les nazis ont menacé d’abattre sur-le-champ toute femme enceinte ?…

Autant de dilemmes insondables, parmi une centaine d’autres, qui furent soumis à Rabbi Ephraïm Oshry pendant ces années d’enfer. Ayant survécu à la Shoah, il a rassemblé les questions de ses fidèles et les réponses qu’il leur avait apportées, pour témoigner de la dignité et de la force d’âme des victimes. Un document unique sur la « résistance spirituelle juive », qui permet de renouveler l’approche religieuse sur la Shoah.

Ce livre a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Commander ce livre sur le site du Mémorial de la Shoah.