Guide historique d’Auschwitz

Invités de cette émission, Jean-François Forges, et Pierre-Jérôme Biscarat, historiens et pédagogues, qui viennent d’éditer aux éditions Autrement un guide historique d’Auschwitz.

Emission animée par Perrine Kervran

Issu d’un travail de préparation réalisé afin d’accompagner des voyages pédagogiques à Auschwitz-Birkenau, ce livre permet de faire le lien entre ce qu’il reste aujourd’hui du centre d’extermination de Birkenau ou des camps de concentration d’Auschwitz I, Birkenau, Monowitz et leurs kommandos et ce qu’ils ont été pendant les années où ils ont été en activité. Cet ouvrage complète ainsi les récits des survivants, tels que ceux présentés dans le DVD-Rom « Mémoire demain » de l’Union des déportés d’Auschwitz.

En parcourant les lieux, en suggérant des itinéraires et en revenant également sur les traces de la vie juive de Cracovie, ce livre permet de mieux comprendre ce que l’on voit lorsque l’on se rend à Auschwitz ou quand on en regarde des photographies.

Cet ouvrage est illustré de 70 photos contemporaines, 25 photos d’archives, 15 cartes et plans.

Jean-François Forges est professeur d’histoire. Il est notamment l’auteur de Eduquer contre Auschwitz.

Pierre-Jérôme Biscarat est membre du service pédagogique de la Maison d’Izieu.

- Commander cet ouvrage sur le site du Mémorial de la Shoah.

Les résistances juives

A l’occasion de la parution du livre de Georges Loinger sur les Résistances juives pendant l’Occupation, nous recevons l’historienne Sabine Zeitoun, qui a co-écrit ce livre sur l’histoire des réseaux de sauvetage.

Emission animée par Perrine Kervran

La Résistance juive a revêtu des formes multiples et variées. Certains ont lutté dans le cadre de la Résistance nationale. D’autres dans des formations spécifiquement juives comme l’Armée juive, le Mouvement de la jeunesse juive sioniste (MJS), le comité Amelot, les Eclaireurs israélites de France, le réseau Marcel, le réseau Westerweel, l’OSE, le service André, le réseau SF-Wizo, le groupe de l’hôpital de la fondation Rothschild. Ce livre permet de comprendre les différents réseaux et leur modes d’action, et de mettre en perspective les différents facteurs qui ont contribué au sauvetage des 3 quarts de la population juive de France.

Cet ouvrage publié aux éditions Albin Michel a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

- Où acheter ce livre ?


A lire / A voir également

- Aux frontières de l’espoir de Georges Loinger avec Katy Hazan, coll. Témoignages de la Shoah, FMS / Le Manuscrit, 2006

- Organisation juive de combat, France 1940/1945, ARJF / Editions Autrement, 2006.

- L’Œuvre de Secours aux Enfants (OSE) sous l’Occupation en France. Du légalisme à la résistance, 1940-1944. Sabine Zeitoun.
Préface Serge Klarsfeld, Editions L’Harmattan, 1990.

Bon papa, un film de Leïla Ferault

A l’occasion du cycle de films « Mémoires Familiales » au Musée d’art et d’histoire du judaïsme, Mémoires Vives reçoit Leïla Ferault, réalisatrice du film Bon Papa projeté lundi 7 février à 18h.

Emission animée  par Perrine Kervran.
Leïla Ferault, fille de survivants de la Shoah du côté de sa mère, s’est plongée pour ce film à la recherche du passé obscur de son grand-père paternel, ce Bon-Papa engagé auprès du service d’Ordre légionnaire, symbole de la France vichyste de la Révolution Nationale.
Cette traversée se heurte au silence et à l’évitement de la petite à la grande histoire pour enfin faire advenir la parole.

Du dim. 6 au mar. 8 fév. 2011 – MAHJ, Paris – Le MAHJ propose un cycle de douze films, majoritairement documentaires, explorant le parcours d’histoires familiales, souvent à traversées par la Shoah, la souffrance et la perte, mais aussi par l’humour et l’optimisme. Trois de ces films ont été soutenus par la Fondation.

Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
71, rue du Temple
75003 Paris

Télécharger le programme (pdf)

Avoir 16 ans à Auschwitz. Mémoire d’un Juif hongrois.

A l’occasion de la commémoration de la « libération » d’Auschwitz-Birkenau, nous recevons cette semaine un ancien déporté, Nicolas Roth, qui publie son témoignage sous le titre, Avoir seize ans à Auschwitz, aux éditions FMS le Manuscrit. Ce livre constitue le 50 ème ouvrage de la collection « Témoignages de la Shoah », initiée et réalisée par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, et qui propose des textes, jusqu’alors inédits ou indisponibles, écrits par des survivants, qu’ils aient été déportés, internés ou cachés durant la Seconde Guerre mondiale.

Emission animée par Perrine Kervran

Nicolas Roth fait partie des 440 000 Juifs qui, en 1944, furent déportés de Hongrie en seulement deux mois. Il livre ici un témoignage foisonnant sur le destin de la communauté juive de Debrecen.

Dès les années 1920, les persécutions antisémites se multiplient en Hongrie. Après  l’invasion allemande en 1944, les Juifs sont relégués dans des ghettos puis envoyés massivement vers les camps de la mort.

Déporté à Auschwitz-Birkenau, Nicolas Roth parvient à survivre malgré le travail harassant auquel il est contraint. Lors de l’évacuation du camp, il connaît la « marche de la mort » avant d’être transféré au camp de Dachau où il sera libéré en avril 1945.

Avoir 16 ans à Auschwitz est le récit d’un homme à la mémoire exceptionnelle, un texte d’une grande lucidité et d’une profonde sensibilité.

Publié par les éditions Le Manuscrit, ce livre est disponible à la librairie du Mémorial de la Shoah ou peut être commandé en librairie ou sur Internet. Les témoignages sont également disponibles au format numérique sur le site http://www.manuscrit.com.

Ecouter le témoignage de Nicolas Roth (1h10)