Témoignage de Mme Odette Spingarn

Cette semaine, notre invitée est Odette Spingarn, ancienne déportée à Auschwitz-Birkenau, qui publie son témoignage sous le titre J’ai sauté du train. Fragments,  aux éditions Le Manuscrit, dans la collection « Témoignages de la Shoah » de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Odette à Brive 1942

Odette Spingarn décrit dans ce livre le fonctionnement des différents camps par lesquels elle est passée à partir de son arrestation avec ses parents, le 31 mars 1944, dans un village de Corrèze : la caserne de Périgueux, le camp de transit de Drancy, le camp d’extermination d’Auschwitz II-Birkenau – sa mère y décède –, un de ses sous-camps, le Kanada, où elle trie des vêtements de déportés assassinés, et enfin le camp-usine de Zschopau (Saxe, Allemagne), destination de son transfert du début octobre 1944.

À l’approche des Alliés, en avril 1945, les travailleuses forcées sont entassées dans un train à destination d’un camp de la mort. À ce moment-là, Odette prend son destin en main et s’évade en sautant du train. S’ensuit une longue odyssée qu’elle nous relate. En définitive, elle est sauvée par une femme allemande.

Commander cet ouvrage

Catholiques et protestants français après la Shoah

Invité de cette semaine, Georges Bensoussan, historien, directeur de la Revue d’histoire de la Shoah, à propos du numéro 192 intitulé « Catholiques et Protestants français après la Shoah » jv/juin 2010.

Rediffusion de l’émission « Mémoires Vives » du 20 juin 2010, animée par Vincent Lemerre

Pasteur Vergara, Juste de France
Pasteur Vergara, Juste de France

Le Site-Mémorial du camp des Milles

En août 2012, le Site-Mémorial du camp des Milles, près d’Aix-en-Provence, ouvrira ses portes au public, avant l’inauguration officielle prévue le 10 septembre 2012. Alain Chouraqui, directeur de recherches au cnrs et Président de la Fondation du camp des Milles-Mémoire et éducation, nous présente le projet en avant première.

Le camp des Milles constitue le seul grand camp d’internement et de déportation français encore intact et accessible. Un lieu qui témoigne de l’internement dans la zone « libre », et notamment de l’internement d’artistes célèbres comme Max Ernst ou Hans Bellmer, mais aussi de la Shoah: 2000 Juifs, hommes, femmes, enfants sont en effet déportés à Auschwitz-Birkenau en septembre 1942, avant même l’occupation par les Nazis de la zone libre. Une histoire qui a mis du temps à être connue de tous, et qui sera désormais expliquée dans le Site-Mémorial qui sera inauguré le 10 septembre 2012. Un site qui fait place à l’histoire, au recueillement, mais qui se veut aussi lieu d’éducation. Un des objectifs est ainsi de s’adresser aux jeunes, pour les sensibiliser aux processus qui font basculer la démocratie dans le totalitarisme, et aux mécanismes individuels qui font que l’on choisit de résister, de fermer les yeux ou de collaborer.

Les résistances juives

A l’occasion de la parution du livre de Georges Loinger sur les Résistances juives pendant l’Occupation, nous recevons l’historienne Sabine Zeitoun, qui a co-écrit ce livre sur l’histoire des réseaux de sauvetage.

Emission animée par Perrine Kervran

La Résistance juive a revêtu des formes multiples et variées. Certains ont lutté dans le cadre de la Résistance nationale. D’autres dans des formations spécifiquement juives comme l’Armée juive, le Mouvement de la jeunesse juive sioniste (MJS), le comité Amelot, les Eclaireurs israélites de France, le réseau Marcel, le réseau Westerweel, l’OSE, le service André, le réseau SF-Wizo, le groupe de l’hôpital de la fondation Rothschild. Ce livre permet de comprendre les différents réseaux et leur modes d’action, et de mettre en perspective les différents facteurs qui ont contribué au sauvetage des 3 quarts de la population juive de France.

Cet ouvrage publié aux éditions Albin Michel a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

- Où acheter ce livre ?


A lire / A voir également

- Aux frontières de l’espoir de Georges Loinger avec Katy Hazan, coll. Témoignages de la Shoah, FMS / Le Manuscrit, 2006

- Organisation juive de combat, France 1940/1945, ARJF / Editions Autrement, 2006.

- L’Œuvre de Secours aux Enfants (OSE) sous l’Occupation en France. Du légalisme à la résistance, 1940-1944. Sabine Zeitoun.
Préface Serge Klarsfeld, Editions L’Harmattan, 1990.