Les galeries d’art à Paris sous l’Occupation

Emission du 19 mars 2017: notre invitée est Emmanuelle Polack,  historienne, spécialiste du marché de l’art sous l’occupation, qui a coordonné avec Yves Chevrefils Desbiolles le dernier numéro de la revue Archives Juives, intitulé juifs et marché de l’art en contexte de guerre au XX siècle, qui paraît avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

995152-meemorial-de-la-shoajpg

 

 

Les judéo-espagnols dans la Shoah

Cette semaine, nous recevons Alain de Tolédo, président de l’Association Muestros Dezaparesidos à l’occasion de l’inauguration de l’exposition consacrée à l’histoire des judéo-espagnols à la mairie du XIème arrondissement à Paris le dimanche 6 novembre 2016.

 

 Entre 1942 et 1944, 5200 Judéo-Espagnols ont été déportés de France. L’association Muestros Dezaparesidos créée en 2010 et qui regroupe l’ensemble des associations judéo-espagnoles de France (Aki Estamos-AALS, Al Syete, Centre communautaire Don Isaac Abravanel, JEAA, Vidas Largas, Vidas Largas Marseille, UISF) va éditer un Mémorial de la déportation des Judéo-Espagnols de France.

Ce projet s’inscrit dans la continuité du travail de mémoire entrepris par Haïm Vidal Sephiha et Michel Azaria avec l’association JEAA qui, en 2003, a déposé une plaque commémorative en judéo-espagnol à Auschwitz pour réparer l’oubli qui a affecté la déportation des Djudios. Un grand rassemblement sera organisé le dimanche 6 novembre 2016 avec la Mairie du 11e arrondissement de Paris. Il se tiendra sous la présidence d’Annette Wieviorka et avec la participation de Serge Klarsfeld. Trois conférences, un moment musical et un verre de l’amitié ponctueront cette manifestation.

Outre la liste des 5 200 déportés, le livre-mémorial comportera plusieurs chapitres sur la vie des Séfarades dans l’ancien Empire ottoman, les conditions de leur départ vers la France, leur installation en France et sur la période de la guerre.

Ce projet est réalisé en partenariat avec le Mémorial de la Shoah et avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

À paraître fin 2016

Bulletin d’inscription (pdf)

Renseignements :
Muestros Dezaparesidos
47, boulevard Voltaire 75011 Paris
Email : muestros.dezaparesidos@gmail.com

Moissac, Dieulefit, Chambon sur Lignon

Notre invité aujourd’hui est Jean-Claude Simon, Président de l’Association Moissac, Villes de Justes oubliée, à l’occasion des rencontres organisées à Moissac les 27, 28 et 29 mai prochains.

Du ven. 27 au dim. 29 mai 2016 – Moissac (82) – En France, plus de 3900 personnes ont été reconnues Justes parmi les Nations. Des milliers d’autres sont restées anonymes. En plus de ces actions individuelles, des actes collectifs permirent à de nombreux Juifs d’être sauvés. Les manifestations variées organisées durant ces 3 journées raconteront comment des villes comme Le Chambon-sur-Lignon, Dieulefit et Moissac ont sauvé des centaines d’enfants juifs de la déportation.

Cette manifestation s’organise autour d’un colloque, de tables rondes et témoignages, d’une représentation théâtrale (Le petit chaperon Uf, de Jean-Claude Grumberg) et de projections de films (dont Sam et Jacky, de Jean-Christian Riff). Plusieurs expositions photographiques seront proposées.

Une cérémonie en l’honneur de trois Moissagais reconnus Justes parmi les Nations par Yad Vashem se tiendra également, en présence de Beate et Serge Klarsfeld.

Rencontres proposées par l’association Moissac, ville de Justes oubliée et le Réseau Mémorha (Rhône-Alpes-Auvergne)

Du vendredi 27 au dimanche 29 mai 2016
82200 Moissac

Programme (pdf)

En savoir plus sur www.des-villes-et-des-justes.com

Cette manifestation a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

 

 

le voyage de Fanny

Cette semaine, notre invitée est Lola Doillon, réalisatrice, pour son film le Voyage de Fanny.

En 1943, dans la France occupée, Fanny et ses sœurs sont envoyées par leurs parents dans l’une des maisons d’enfants de l’OSE. Lors de l’arrivée des nazis en zone italienne, les membres de l’OSE précipitent le départ de plusieurs groupes d’enfants juifs vers la Suisse. Fanny et ses sœurs font partie d’un de ces groupes d’enfants qui voyageront et devront passer la frontière, seuls.

Ces neuf enfants subitement livrés à eux-mêmes, traqués de toutes parts, sauvés aussi parfois, vont s’efforcer de déjouer les pièges et de saisir les opportunités durant ces quelques jours.

Entre les peurs, les fous rires partagés et les rencontres inattendues, le petit groupe fait aussi l’apprentissage de l’indépendance et découvre la solidarité et l’amitié.

Avec Léonie Souchaud, Cécile De France, Stéphane De Groodt, Fantine Harduin, Juliane Lepoureau.

D’après le récit autobiographique de Fanny Ben-Ami, Le Journal de Fanny (Le Seuil, 2011).

Au cinéma le mercredi 18 mai 2016.

Dossier pédagogique et avant-premières pour les enseignants sur le site education.levoyagedefanny.fr

Ce film a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

le-voyage-de-fanny-lola-doillon